Description du cours

Intitulé de l'Unité d'Enseignement

Méthodes quantitatives appliquées à la finance

Code de l'Unité d'Enseignement

12UMQ40

Année académique

2019 - 2020

Cycle

BAC

Nombre de crédits

5

Nombre heures

60

Quadrimestre

2

Pondération

Site

Anjou

Langue d'enseignement

Français

Enseignant responsable

Selmouni Mohamed

Objectifs et contribution de l'Unité d'Enseignement au programme

A l’issue du cours, l’étudiant(e) doit être capable:

Pour l'AA1 (Monde certain) :

- De comprendre et d’utiliser les outils mathématiques de base (Formulaire du cours).
- De différencier les principaux produits financiers négociés utilisés dans les applications du cours.
- De comprendre et de distinguer les notions de taux d’intérêt, de rendement et de risque
- D’estimer un rendement ou un risque relatif à un actif financier.
- De comprendre la valeur temps de l’argent en utilisant les concepts d’intérêt et d’actualisation et en établissant une ligne du temps des flux.
- D’actualiser et de capitaliser une suite de flux.
- D’évaluer des actifs financiers simples
De convertir des taux pour des périodicités inférieurs à l’année.
- D’établir un plan de remboursement d’emprunt par annuité selon différentes méthodes
- De résoudre une mise en situation en appliquant les outils mathématiques enseignés
- D’opérer un choix entre deux investissements à l’aide des critères de choix financiers étudiés (VAN et TIR)

Pour l'AA2 (Monde incertain) :

- De tester les lois de probabilités modélisant le comportement des produits financiers étudiés.

Prérequis et corequis

Il est conseillé d’avoir suivi le cours de mathématiques approfondies et statistiques I pour poursuivre la partie matières quantitatives appliquées à la finance dans un monde incertain.

Description du contenu

AA1 : Matières quantitatives appliquées à la finance dans monde certain

1. Introduction aux marchés financiers
2. La notion de taux d’intérêt
a. Intérêt simple
b. Intérêt composé
c. Taux équivalents et proportionnels

3. Séquences de flux et annuités

4. Séquences de flux perpétuelles et autre annuités

5. Le tableau d’amortissement d’un emprunt

6. Critères de choix d’investissement et de financement
a. La VAN
b. Le coût d’opportunité

AA2 : Matières quantitatives appliquées à la finance dans monde incertain

1. Introduction aux modèles d’évaluation des actifs financiers

2. Actions :
a. Rendement et risque
b. Diversification et gestion de portefeuille
c. Modèles d’évaluations des actions

3. Introduction à la théorie de la Var (value at risk)

5. Introduction aux méthodes du Risk management

Méthodes pédagogiques

Pour l'AA1 (monde certain):

Le cours est donné sous forme d’un cours ex cathedra (jusque mi-mars) et en auto-apprentissage grâce aux podcasts des slides commentés. Le cours expose les concepts principaux visés par la matière, les met en applications au travers de nombreux exemples et à répond aux questions soulevées par les étudiants via l’utilisation d’un Forum. Enfin, il est composé d’exercices complémentaires et de cas corrigés permettant à l’étudiant de tester les connaissances acquises.

Au-delà des slides de cours, l’ouvrage « Mathématique Financière » Devolder, Fox & Vaguener (2012), publié chez Pearson Education, constitue une référence utile.

Pour l'AA2 (monde incertain):

Mode d'évaluation



AA2 (matières quantitatives appliquées à la finance dans un monde incertain) :

L’examen de la AA : Matières Quantitatives Appliquées à la Finance dans un monde incertain (UE Matières Quantitatives Appliquées à la Finance, bloc 2 Ingeco) se déroulera pendant la session de juin, en langue française, en ligne, en deux heures et en écrit.
L’examen sera formé d’un mixte de questions fermées à choix multiple et des questions ouvertes d’interprétations, qui couvrent l’ensemble de la matière. Ces questions sont principalement des exercices d’un niveau de difficulté comparable aux exercices repris dans les recueils d’exercices.
• Une question fermée à choix multiple sera suivie de cinq réponses avec des formules mathématiques ou des calculs à choix, parmi lesquelles il s’agit de choisir la seule réponse correcte. Les réponses proposées ont pour but de tester la capacité d’utiliser les bonnes formules et d’effectuer les bons calculs dans une situation concrète.
• Une question ouverte d’interprétation sera suivie d’un espace libre pour expliquer ou commenter des calculs ou des résultats relatives à des questions précédentes.
Les questions fermées ou ouvertes seront notées à partir d’un barème prédéfini sans avoir recours à des points négatifs. Une réponse fausse sera notée par un zéro.
L’examen se déroulera à livre ouvert donc les étudiants sont sensés disposer de tous les supports qui se trouvent sur MOODLE. Le questionnaire d’examen ne sera accompagné ni du formulaire ni des tables statistiques adéquates.


Références bibliographiques

Benninga, S. (2008), Financial Modeling, 3rd edition, MIT Press.
Couppey-Soubeyran, J. (2010) Economie : les taux d'intérêt ou le prix du temps. Alternatives économiques, 11 (N°296).
DeFusco, R. , W. McLeavey, D. , Pinto, J.E. , and Runkle, D.E. (2007) Quantitative Methods for Investment Analysis, Second Edition, CFA Institute .
Devolder, P., M. Fox., F. Vaguener. (2012) Mathématiques fianancières, Pearson france.
Esch, L., R. Kieffer, t. Lopez, (2003) Asset & Risk Management, 4ème édition, Éditions De Boeck Université.
Gollier, C. (2012). Sommes-nous trop égoïstes ou trop généreux envers les générations futures? Reflets et perspectives de la vie économique, (4), 67–76.
Gouriéroux, C. (1992), Modèles ARCH et Applications Financières, Economica.
Heude, X. (2006). La notion de risque dans une approche éthique de la finance. Conditions et implications. Finance & bien commun, (1), 47–53.
Lordon, F. (2010). Politique de la valeur financière Les «stress tests» bancaires entre indétermination et coups de force. Politix, (89).
Ortiz, H. (2013). La «valeur» dans l’industrie financière: le prix des actions cotées comme «vérité» technique et politique. L’Année sociologique, 63(1), 107–136.
Perez, R. (2010). Analyse de la crise financière ou crise de l’analyse financière? Management & Avenir, (5), 168–192
Roncalli, T., (2004), Gestion des Risques Financiers, Economica.
Walter, C. (1996). Une histoire du concept d’efficience sur les marchés financiers. In Annales. Histoire, Sciences Sociales (Vol. 51, pp. 873–905).