Revue de presse

 

Juillet-août 2021

 

Nouvelles en bref de l’ICHEC, ses diplômés, étudiants et professeurs

« Un jour avec Philippe de Selliers, CEO de Leonidas » ; BECI ; 01/07/2021 ; pages 16-17

Portrait de Philippe de Selliers de Moranville. Licencié en sciences commerciales et financières à l'ICHEC, il a occupé différentes fonctions à responsabilités au sein des groupes Mars, Coca-Cola, ou encore chez Van Marcke où il a officié en tant que COO. Cela fait maintenant quatre ans qu'il est CEO chez Leonidas, dont le siège et l'usine se trouvent à Anderlecht.

« Des nouveautés enivrantes » ; Juliette et Victor ; 01/07/2021 ; page 31

Parmi les nouvelles entreprises saluées par Juliette et Victor figure « Mardi Editions », marque de vêtements durables conçus à partir de chutes de tissus. À sa tête on trouve Marie Smits, alumni ICHEC.

« En volant, on n'a pas perdu d'argent » ; Paperjam ; 01/07/2021 ; pages 40-43

Aux commandes de Luxair depuis juin 2020, Gilles Feith vient de traverser une première année marquée par l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la compagnie aérienne luxembourgeoise. Alumni ICHEC, le CEO détaille ses perspectives en ces temps de turbulence.

« Trois universités lancent une “masterclass” en finance durable » ; La Libre Belgique ; 10/07/2021 ; page 31
*
« L’ICHEC, l’ULB et l’UNamur s’allient pour la création d'une masterclass en finance durable en octobre » ; Bruxelles News ; BX1 ; rtl.be ; sudinfo.be ; 11/07/2021

*
« Alliance inédite des universités belges pour enseigner la finance durable » ; L’Echo ; 10/07/2021 ; page 3

*
« Une masterclass en finance durable en octobre » ; 7 dimanche ; 11/07/2021 ; page 11
*
« Une masterclass en finance durable » ; La Province ; 11/07/2021 ; page 10

Solvay (ULB), l’ICHEC et l'UNamur lancent une « masterclass » en finance durable. Une première en Belgique, réalisée avec le concours d'enseignants de quatre autres universités. Christel Dumas,  chargée de cours et directrice de la Recherche à l’ICHEC, porte ce projet, qui a récolté une solide couverture presse lors de l’annonce de sa création.

La section clef : « Les défis actuels de durabilité je les trouve extrêmement angoissants quand on se rend compte que 2030, c'est dans huit ans et demi, d'où cette volonté de former les leaders d’aujourd’hui. Nous voulons donc attirer les dirigeants, les recteurs d'université, les gens qui vont influencer directement et pas en 2030 le cadre légal et juridique. Il faut un impact rapide, on a besoin dans la salle d’avoir des gens qui peuvent changer les choses maintenant.»

« Construire un programme scolaire autour de l'esprit d'entreprendre » ; Trends Tendances ; 15/07/2021
*
« Un programme scolaire autour de l'entreprenariat, une proposition de Michaël Vossaert » ; Levif.be ; 15/07/2021 ; page 39

Quels que soient les filières ou les niveaux, tous les élèves devraient être sensibilisés à l'entrepreneuriat durant leur parcours scolaire, estime le député DéFI Michaël Vossaert. Pour voir aboutir cette mission, il propose de structurer et systématiser les actions. Il mentionne notamment Step2you, cellule de l’ICHEC qui intervient déjà dans les écoles afin d'ouvrir les esprits au monde de l'entrepreneuriat.

« Simon Gougnard, sur la route » ; Le Soir ; 17/07/2021 ; page 22
*
« Anne Zagré » rtbf.be ; 23/07/2021

*
« Certains me voient comme une princesse » ; La Meuse ; 29/07/2021 ; page 26

Parmi les alumni de l’ICHEC, certains sont aujourd’hui sportifs professionnels. Plusieurs d’entre eux représentaient la Belgique aux Jeux Olympiques de Tokyo. La presse a ainsi dressé le portrait de Lara de Liedekerke, cavalière, Anne Zagré, athlète et Simon Gougnard, membre de l’équipe nationale de Hockey belge.

« Les Red Lions, une équipe qui a de la gueule » ; Sudpresse ; 02/08/2021 ; page 13

Article dédié à l’équipe nationale belge de Hockey sur gazon, victorieuse aux derniers Jeux Olympiques de Tokyo. Parmi les joueurs, Cédric Charlier et Simon Gougnard sont tous deux diplômés de l’ICHEC.

« Finaal keren mensen altijd terug naar kwaliteit » ; De Tijd ; 07/08/2021 ; pages 37-41

Portrait de Julie Van Ongevalle. L’an dernier, l’alumni ICHEC a pris congé de New-York où elle travaillait dans le secteur de la beauté, pour s’installer à Paris, où est aujourd’hui directrice du département « Consumer Healthcare » chez Sanofi.

« Tout le monde a besoin d'une assistance humaine au fil du temps » ; La Libre Belgique ; 11/08/2021 ; page 22

La Libre Belgique a consacré une série d’articles aux entrepreneurs à impact, ces jeunes qui veulent donner du sens à l'acte d'entreprendre. Le focus a notamment été mis sur Cura Services, entreprise axée sur l’accompagnement administratif des seniors. À sa tête, on trouve Pauline Dubois, alumni ICHEC.

« Isabel Carrion » ; HR Square ; 29/08/2021

Après six années en tant que Chief People Officer chez Orange Belgium, lsabel Carrion relève un nouveau défi chez ING où elle va exercer la fonction de Head of Human Resources pour la Belgique. Ingénieure commerciale diplômée de L'ICHEC, Isabel Carrion a débuté sa carrière dans l'audit financier chez KPMG, avant de faire ses armes en RH dans un cabinet de chasse de têtes spécialisé en profils financiers.

« Jean-Philippe Mulders, Head of HR à l’EORTC » ; HR Square ; 27/08/2021

Après plusieurs mois de transition en tant que HR Senior Consultant au sein de l'organisation, Jean-Philippe Mulders a repris la fonction de Head of Human Resources à l'EORTC, l'Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer. Jean-Philippe Mulders est diplômé en kinésithérapie de l’UCLouvain et en gestion commerciale et marketing de l’ICHEC.

Les articles de fond

« Algorithme : nom féminin » ; Wilfried ; 01/07/2021 ; pages 62-65

Être une femme et faire carrière dans IT : l'itinéraire tient encore lieu d'exception. Huit femmes parmi lesquelles Thanh-Diane Nguyen, professeure à l’ICHEC, partagent leur expérience, entre les stéréotypes de genre et les motifs de réjouissance. Car quelque chose est en train de changer.

La section clef : « À l'époque, j'ai sondé mes cokotteuses pour savoir ce qui les rebutait dans ce type d’études. Certaines pensaient que l'informatique, c'était du traitement de texte. Elles avaient en tête le stéréotype de l’informaticien antisocial, introverti et isolé — là où moi, je voyais l'informatique comme un travail d'équipe. Il faudrait pouvoir montrer au plus tôt que la programmation, ce n’est pas quelque chose d’abstrait, c'est un langage informatique. »

« Le doute, la science et la recherche » ; lesoir.be ; 16/08/2021

Jacques Folon, Professeur à l’ICHEC et Docteur en Sciences politiques, signe une carte blanche pour Le soir dans laquelle il insiste sur la nécessaire distinction entre la science, qui ne peut laisser place au doute, et la recherche, qui ne saurait s'en passer. Car aujourd’hui plus que jamais ces deux domaines sont régulièrement confondus.

La section clef : « Laissons donc aux scientifiques le soin de chercher, de nous informer, laissons-leur le temps nécessaire à trouver des solutions et remercions-les des efforts qu'ils font pour améliorer notre santé, nos modes de vie et notre connaissance du monde et rappelons-nous la phrase attribuée à Socrate par Platon : « ce que je ne sais pas, je ne pense pas non plus le savoir. »

« Une taxe sur les transactions financières pour générer des investissements publics d’urgence » ; lemonde.fr ; theguardian.com ; 08/07/2021

Un collectif de 124 économistes et experts financiers internationaux, constatant les conséquences sans précédent de la pandémie du Covid-19, a demandé au G20 de mettre en œuvre au plus vite des taxes sur les transactions financières (TTF), pour lutter contre la volatilité de l’économie et générer des investissements publics nécessaires de toute urgence, pour sauver des vies en renforçant les systèmes de soins de santé, et pour couvrir une partie des coûts causés par le réchauffement climatique. Parmi les signataires se trouve Christel Dumas, chargée de cours et Directrice de la Recherche à l’ICHEC.

La section clef : « Les TTF encouragent les investissements à plus long terme dans l’économie réelle, fournissant une base plus solide pour un renouveau économique, particulièrement important à l’heure où les pays se reconstruisent après la pandémie. Les TTF découragent les excès d’activités spéculatives, dont le trading à haute fréquence, qui a déjà entraîné des krachs éclairs par le passé. Elles donnent également aux autorités financières un meilleur contrôle sur les activités financières, les aidant ainsi à collecter les recettes fiscales et à lutter contre la corruption. »