Description du cours

Intitulé de l'Unité d'Enseignement

Introduction à la finance

Code de l'Unité d'Enseignement

12UGE21

Année académique

2019 - 2020

Cycle

BAC

Nombre de crédits

3

Nombre heures

30

Quadrimestre

1

Pondération

Site

Montgomery

Langue d'enseignement

Français

Enseignant responsable

DUMAS Christel

Objectifs et contribution de l'Unité d'Enseignement au programme

La finance offre un cadre structuré pour faire des choix, et les mathématiques financières sont devenues un outil indispensable pour fonctionner dans un monde où la finance prend une place importante. En effet, l’usage des mathématiques financières nous permet de prendre des décisions en arbitrant le risque et la rentabilité, dans un contexte de plus en plus complexe et incertain. Ce cours apprend donc à résoudre des problèmes pour faire des choix de façon plus transparente et sur base de la valeur. Mais étudier la finance, c’est aussi tenter de comprendre la notion de valeur, bien plus que celle de l’argent. L’argent n’est qu’un outil pour mesurer la valeur. Alors que la finance, c’est une recherche bien plus fondamentale de ce que représente la valeur. Vous découvrirez dans ce cours un cadre et des outils pour commencer à évaluer un projet, une entreprise, une bonne idée,… Pour cela vous aurez recours à la technologie : calculatrices, excel, ordinateurs, etc. Mais ce qui prime c’est votre compréhension et maîtrise de la boîte à outils que nous constituerons ensemble.
Le cours s’articule autour d’applications très pratiques et vise à présenter les différents éléments du calcul financier. On abordera les thèmes suivants : les différents types de taux d’intérêts (intérêt simple et intérêt composé, taux d’intérêt équivalent et proportionnel) ; la différence entre les situations d’actualisation et de capitalisation ; les méthodes de calcul de la valeur future et la valeur présente d’une suite d’annuités ; les grands domaines d’application du calcul financier. On abordera aussi les méthodes d’évaluations et de modélisations des rendements et des risques financiers.
A l’issue du cours, l’étudiant(e) doit être capable:

• D’expliquer le fonctionnement des produits financiers.
• De différencier, de définir les principaux produits financiers négociés.
• D’expliquer et de démontrer les outils mathématiques de base.
• D’expliquer et de distinguer les notions de taux d’intérêt, de rendement et de risque
• D’évaluer et d’expliquer des actifs financiers simples
• D’expliquer comment tenir compte de la valeur temps de l’argent en utilisant les concepts d’intérêt et d’actualisation.
• D’actualiser et de capitaliser une suite de flux.
• De convertir des taux pour des périodicités inférieurs à l’année.
• D’établir un plan de remboursement d’emprunt par annuité
• De modéliser un rendement ou un risque relatif à un actif financier.
• D’estimer et concevoir un argumentaire rendant compte du rendement et du risque de produits financiers classiques
• De développer une vision critique face aux hypothèses sous-jacentes aux modèles financiers.

Prérequis et corequis

Il n'y a aucun prérequis au sens "Marcourt". Il est cependant conseillé d’avoir suivi le cours de mathématiques approfondies et statistiques.

Description du contenu

1. Introduction aux marchés financiers

2. La notion de taux d’intérêt
a. Intérêt simple
b. Intérêt composé
c. Taux équivalents et proportionnels

3. Séquences de flux et annuités

4. Séquences de flux perpétuelles et autre annuités

5. Le tableau d’amortissement d’un emprunt

6. Critères de choix d’investissement et de financement
a. La VAN
b. Le coût d’opportunité
7. L’incertain
a. Rendement et risque
b. Diversification et gestion de portefeuille
c. Modèles d’évaluations des actions

Méthodes pédagogiques

Le cours est donné sous forme d’un cours ex cathedra. Il sert à exposer les concepts principaux visés par la matière et à répondre aux questions soulevées par les étudiants. Il illustre les concepts par des cas pratiques et concrets. Enfin, il est l’occasion de solliciter les échanges lors de séances de questions/réponses permettant de tester les connaissances acquises par les étudiants et aiguiser leur esprit critique. De plus, tout au long de l’année des exercices supplémentaires sont proposés aux étudiants pour leur permettre de s’exercer à l’utilisation des méthodes en finance pour traiter des problèmes concrets.

Mode d'évaluation

Evaluation formative :
Des exercices en ligne, avec corrigé, accompagnent le cours pour permettre à l’étudiant de tester ses connaissances et sa capacité à appliquer les concepts vus au cours.
Evaluation sommative :
Le cours se termine par un examen écrit de deux heures combinant la résolution d’exercices pratiques et questions de compréhension. Les points sont davantage attribués à la structuration du raisonnement et au développement qu’au résultat final. Sont évalués également la capacité de justifier la réponse, la cohérence des argumentations et la capacité d’exposer une interprétation ou vue critique
Les critères d’évaluation sont basés sur les points suivants :
? Formulation de la problématique à étudier,
? Identification des méthodes adéquates,
? Utilisation des modèles nécessaires pour traiter la problématique donnée,
? Traitement des données,
? Déduction de décisions d’investissement, étayée par ce traitement.

Chaque critère vaut, en général, 20% de la note globale.

Références bibliographiques

Benninga, S. (2008), Financial Modeling, 3rd edition, MIT Press.
Couppey-Soubeyran, J. (2010) Economie : les taux d'intérêt ou le prix du temps. Alternatives économiques, 11 (N°296).
DeFusco, R. , W. McLeavey, D. , Pinto, J.E. , and Runkle, D.E. (2007) Quantitative Methods for Investment Analysis, Second Edition, CFA Institute .
Devolder, P., M. Fox., F. Vaguener. (2012) Mathématiques fianancières, Pearson france.
Esch, L., R. Kieffer, t. Lopez, (2003) Asset & Risk Management, 4ème édition, Éditions De Boeck Université.
Gollier, C. (2012). Sommes-nous trop égoïstes ou trop généreux envers les générations futures? Reflets et perspectives de la vie économique, (4), 67–76.
Gouriéroux, C. (1992), Modèles ARCH et Applications Financières, Economica.
Heude, X. (2006). La notion de risque dans une approche éthique de la finance. Conditions et implications. Finance & bien commun, (1), 47–53.
Lordon, F. (2010). Politique de la valeur financière Les «stress tests» bancaires entre indétermination et coups de force. Politix, (89).
Ortiz, H. (2013). La «valeur» dans l’industrie financière: le prix des actions cotées comme «vérité» technique et politique. L’Année sociologique, 63(1), 107–136.
Perez, R. (2010). Analyse de la crise financière ou crise de l’analyse financière? Management & Avenir, (5), 168–192
Roncalli, T., (2004), Gestion des Risques Financiers, Economica.
Walter, C. (1996). Une histoire du concept d’efficience sur les marchés financiers. In Annales. Histoire, Sciences Sociales (Vol. 51, pp. 873–905).