accessibility

Description du cours

Intitulé de l'Unité d'Enseignement

Spécificités de la gestion dans les pays du Sud

Code de l'Unité d'Enseignement

22MPD20

Année académique

2022 - 2023

Cycle

MASTER

Nombre de crédits

5

Nombre heures

60

Quadrimestre

1

Pondération

Site

Anjou

Langue d'enseignement

Français

Enseignant responsable

LAHAYE Laurent

Objectifs et contribution de l'Unité d'Enseignement au programme

Deux intervenants contribuent à ce cours/unité d’enseignement intitulé « Spécificités de la gestion dans les pays du Sud » et constitué d’une triple approche abordant l’analyse des sociétés en développement sous l’angle politique, culturel et de gestion économique.

Cet ensemble de cours vise à :
? Sensibiliser les étudiant(e)s aux spécificités du développement économique des pays dits « du Sud » qu’ils soient « moins avancés », « en développement », « émergents » ou « en transition » dans un contexte de mondialisation ;
? Approcher la relation entre les pays industrialisés et les pays en développement (PED) sous l’angle des échanges et transferts économiques et des relations politiques et culturelles ;
? Comprendre la singularité de la gestion et de l’entreprenariat dans l’environnement spécifique des pays « du Sud » ;
? Maîtriser les approches novatrices en matière de coopération internationale et les nouvelles évolutions dans les relations internationales entre le nord et le sud, notamment avec le développement des relations sud-sud.
? Appréhender les changements qui se mettent en place dans les modèles de développement économiques et sociaux au Nord et au Sud pour répondre aux défis mondiaux (environnementaux, mobilités humaines, etc.).

Prérequis et corequis

Ce cours fait appel à des notions de base en matière d’économie et de sociologie du développement. Il nécessite de la part de l’étudiant une capacité de recherche documentaire autonome, d’esprit critique, d’analyse et de synthèse. Mais il n’exige pas la maîtrise d’un cours préalable en particulier.

Description du contenu

Le plan du cours est sujet à modification en fonction des intérêts des étudiants, de l’actualité et du temps disponible.

Pour la partie « Questions de gestion dans les contextes de développement » - Patrick Gaudissart
1. Mondialisation et développement
1.1. Mondialisation et dépendance
1.2. Les termes de l’échange
1.3. Les politiques commerciales
2. Enjeux de développement face aux défis Mondiaux
2.1. Développement économique et enjeux Environnementaux.
2.2. Croissance économique et inégalité environnementale
2.3. La théorie du Donut, nouvelle boussole de développement économique ?
2.4. Débat/Invité·e·s externes (en fonction disponibilité)
3. Le Commerce Equitable comme alternative possible
3.1. Historique
3.2. Définitions et principes
3.3. La labellisation
3.4. La place du commerce équitable
3.5. Les nouveaux enjeux et pertinence du modèle (exemple des « initiatives volontaires »)
3.6. Débat/Invité(e)s externes (en fonction disponibilité)
4. Enjeux et défis du secteur informel
4.1. La loi des trois secteurs
4.2. Le secteur tertiaire dans les pays en développement
4.3. Le secteur informel
4.4. L’intégration du secteur informel
5. Le micro crédit : comme outil de renforcement économique
5.1. Définition et principes
5.2. Diversité des structures
5.3. Débat/Invité·e·s externes (en fonction disponibilité)
6. Présentation du travail de groupe basé sur lecture d’articles/rapports
6.1. Présentation par groupes et discussions (Répartis pendant chaque cours).

Pour la partie « Structures de pouvoir dans les sociétés du Sud » - Patrick Gaudissart

1. Le dynamisme inégal du développement des sociétés humaines
1.1. La dynamique inégale
1.2. L’évolution des théories du développement
2. Les acteurs internes du développement
2.1. Le rôle de l’Etat, les structures de pouvoir étatiques
2.2. La Société civile
3. Les acteurs externes du développement
3.1. Ressources internationales publiques du développement et acteurs en présence
3.2. Différents apports et acteurs
3.3. Différents mécanismes belges d’Aide Publique au développement
3.4. Enjeux et tendances actuelles
3.5. Témoignages (en fonction des disponibilités d’agendas : ONG/ Bilatéral/Global Approach)
4. Les dynamiques de développement
4.1. Démocratie : termes du débat et processus de démocratisation
4.2. Démocratie et développement
5. Présentation du travail de groupe basé sur des articles/rapport
5.1. Présentation par groupes et discussions ( Répartis pendant chaque cours)..

Pour la partie « Approche interculturelle du développement » - Laurent Lahaye
- La culture
o Dimensions
o Définition
o Fonctions sociales
o Lien entre culture et évolution des sociétés, en particulier son organisation socio-économique.
o Lien avec la sociologie et la théorie des cités de Boltanski & Thévenot
- Modèles de développement
o Examen critique des grandes théories du développement qui ont influencé la pratique de la coopération
o Notion d’ethnocentrisme dans la coopération bi- et multilatérale et dans les ONG
o Critique du concept de développement
- Analyse des causes de réussite ou d’échec des programmes et projets au Sud
- L’examen des pratiques nouvelles de prise en compte dynamisante de la culture locale
o Ecueils d’une approche culturaliste déterministe, statique et conservatrice
o Identité comme récit potentiellement mobilisateur
o Métissage culturel
o Universalisme versus relativisme culturel
- La gestion adaptée au contexte culturel : le « culture-fit model », le « modèle circulatoire de management en Afrique », etc.
- Dépassement citoyen de la modernité, du capitalisme et du patriarcat
o Qu’avons-nous à apprendre du Sud… ?
o Alter mondialisme
o Simplicité volontaire
o Monde en transition
- Présentations et discussions

Méthodes pédagogiques

? Type d’enseignement :

L’Unité d’Enseignement est composée de trois parties qui représentent chacune un tiers des cours en présentiel :
- Questions de gestion dans les contextes de développement – Patrick Gaudissart
- Structures de pouvoir dans les sociétés du Sud – Patrick Gaudissart
- Approche interculturelle du développement – Laurent Lahaye

Certaines séances de cours peuvent être assurées par un autre enseignant de l’option Nord-Sud en fonction du contenu de la séance. En fonction de la thématique abordée, des experts externes pourraient être amenés à intervenir. L’enseignant peut illustrer son cours au moyen d’interventions multimédia. Ces séances peuvent avoir lieu en anglais.
Chaque partie s’articule autour d’exposés de la part de l’enseignant, accompagnés d’une participation active des étudiant(e)s au travers d’échanges et de questions/réponses.
Les étudiants pourront être amenés à
- Lire des articles choisis par l'enseignant ou proposé par les étudiants en vue de préparer un travail de groupe suivi d'un échange/débat lors d'une ou plusieurs séances de cours.
- Préparer une présentation sur une expérience en lien avec le Sud et sur l’analyse de cette expérience.
Les trois parties sont en relation avec les contributions des autres cours de l’option et s’appuient en outre sur les questionnements éventuels des étudiants provenant de leurs expériences de stage ou sur des faits d’actualité internationale.

En fonction des conditions sanitaires liées à une éventuelle reprise de la crise COVID ou similaire,
• Si un étudiant ne peut être présent pour des raisons sanitaires (quarantaine,…), il/elle disposera des supports de cours ainsi que des articles et documentaires complémentaires. Il/elle pourra toutefois également prévenir les enseignants avant le cours concerné et une séance questions/réponses via Teams pourrait être organisée si nécessaire.
• Si les cours ne peuvent plus se faire en présentiel, ils pourraient alors être organisés de façon virtuelle (via Teams).

? Supports didactiques :

Les supports de présentation et les éventuels textes et articles seront postés sur Moodle par les enseignants.

? Supports documentaires (en français et en anglais)

Un portefeuille de lectures de référence et/ou complémentaires au cours est proposé aux étudiants, principalement sélectionné parmi les ouvrages repris dans la bibliographie ci-dessous.
Des références ou exemples de documents complémentaires sont signalés et proposés aux étudiants : rapports d’institutions internationales, évaluation de projets, données statistiques, documentaires vidéos,...
Les étudiants pourront être amené à lire des articles choisis par l'enseignant ou proposés par les étudiants en vue de préparer un travail de groupe suivi d'un échange/débat lors d'une ou plusieurs séances de cours.

Mode d'évaluation

EVALUATION FORMATIVE

Durant les séances de formation des trois parties de ce cours, des échanges avec les étudiants, sur base de questions et d’exemples présentés par les enseignants et/ou identifiés par les étudiants, permettent aux enseignants de percevoir le niveau d’atteinte des objectifs du cours par les étudiants.
Les questions des étudiants et d’éventuelles présentations orales de synthèse des séances précédentes, organisées durant les cours, contribuent à l’évaluation formative.
Différentes lectures préparatoires effectuées par les étudiants, suivies de présentations et discussions pendant les cours pourront enrichir le cours. La présence des étudiants à ce cours pour permettre cette dynamique d’apprentissage est à ce titre essentiel.

EVALUATION SOMMATIVE

L’évaluation des étudiants se base sur un examen oral (90%) et sur des présentations et discussions durant les cours (10%)
- Pour l’examen oral : L’évaluation des étudiants est individuelle et s’effectue en deux temps pour les trois parties du cours qui valent chacune un tiers des points. En principe, les deux premières parties seront évaluées par Patrick Gaudissart et la dernière partie par Laurent Lahaye. En cas de conflit d’horaire ou d’indisponibilité d’un des deux enseignants, l’autre enseignant est habilité à interroger les étudiants sur l’entièreté du cours. L’objectif est d’évaluer la compréhension générale des approches du cours, des liens entre les 3 parties du cours et entre celles-ci et les autres cours de l’option, ainsi que la capacité de l’analyse critique de l’étudiant(e). Un temps de préparation permet à l’étudiant·e d’organiser ses réponses à une question par partie, qu’il ou elle défend ensuite oralement.
- Pour les présentations : les modalités seront transmises via Moodle.

Références bibliographiques

En fonction de l’actualité ou des besoins du cours, d’autres références bibliographiques seront transmises via Moodle.
- AHMED DurreSameen, Gendering the Spirit. Women, Religion and the Post-Colonial Response, Edition London, Zed Books, 2002.
- BAYART Jean-François, L'Etat en Afrique. La politique du ventre, Fayard, 1989.
- BEUGRE Constant D. & OFFODILE O. Félix, Managing for organizational effectiveness in sub-Saharan Africa : a culture-fit model, The international Journal of Human Resource Management, Volume 12, Issue 4, 2001
- Boltanski, L., & Thévenot, L. (2006). On Justification: Economies of Worth. Princeton University Press
- BOUCHARD Gérard, Genèse des nations et cultures du nouveau monde, Boréal, Montréal, 2001.
- CARRACILLO Carmelina. Genre et développement. Document d’analyse politique. Bruxelles. Entraide et Fraternité, 2009.
- CISSOKHO Mamadou, Dieu n’est pas un paysan. Essai. Genève- Paris, GRAD – Présence africaine, 2009, 295 p.
- DANAU Alex. La fédéralisation des organisations paysannes du Sénégal. Bruxelles, Collectif Stratégies Alimentaires, ronéo, 1997, 18 p.
- DESCENDRE Daniel. L'autodétermination paysanne en Afrique. Solidarité ou tutelle des ONG partenaires. Bruxelles, L’Harmattan- Collectif Stratégies Alimentaires, 1991, 317 p.
- LALEYE, I.P., PANHUYS H., VERHELST T., ZAOUAL H (s/d) Organisations économiques et cultures africaines. De l’homo oeconomicus à l’homo situs (s/d), L’Harmattan et Réseau Sud-Nord Cultures et Développement, 1996.
- LECOMTE Bernard J., L’aide par projets : limites et alternatives. Paris, OCDE, 1986.
- MC KEON Nora. The United Nations and Civil Society. Legitimating Global Governance - Whose Voice? Zed books, 2009
- MEDARD Jean-François, Etats d'Afrique noire. Formations, mécanismes et crise, Karthala, 1991, 365 p.
- MUTABAZI Evalde, Face à la diversité des cultures et des modes de gestion : le modèle circulatoire de management en Afrique, Management & Avenir 4/2006 (n° 10), p. 179-197.
- NISBET Robert A, La tradition sociologique. Paris, PUF, Sociologies, 1984, 409 p.
- PANHUYS, H. & ZAOUAL H (s/d), Diversité des cultures et mondialisation. Bilan de 12 années de recherches-actions du Réseau Sud-Nord Cultures et Développement, L’Harmattan et Réseau Sud-Nord Cultures et Développement, 2000.
- Patriotta, G., Gond, J.-P., & Schultz, F. (2011). Maintaining Legitimacy: Controversies, Orders of Worth, and Public Justifications: Maintaining Legitimacy. Journal of Management Studies, 48(8), 1804–1836. https://doi.org/10.1111/j.1467-6486.2010.00990.x
- PEEMANS Jean-Philippe, Le développement des peuples face à la modernisation du monde.Louvain-la-Neuve/Paris, Bruylant/L’Harmattan, 2002.
- RAHNEMA Majid, Quand la misère cache la pauvreté, Fayard/Actes Sud, 1996.
- SEN Amartya, L’économie est une science morale, Paris, La Découverte, 2004.
- SEN Amarya, Un nouveau modèle économique. Paris, Odile Jacob, 2003.
- VERHELST Thierry, Des racines pour l’avenir. Cultures et spiritualités dans un monde en feu, L‘Harmattan 2008 ; et Des racines pour vivre. Sud-Nord : Identités culturelles et développement, Duculot, 1986.
- VERNIERES Michel, Economies des Tiers-Mondes. Paris, Economica, 1991.
- WILLAME J.-C., L’épopée d’Inga. Chronique d’une prédation industrielle. Paris, Editions L’Harmattan, 1986, 227 p.
- ZACHARIE Arnaud, Le nouveau désordre international et les raisons d’en sortir. Bruxelles, Labor, 2005.