ICHEC Logo

Revue de presse

Octobre 2017

Nouvelles en bref de l’ICHEC, ses diplômés, étudiants et professeurs

« Un parcours ouvert sur le solidaire » ; La Capitale ; 04/10/2017 ; page 6

*

« Nous sommes là pour ceux qui n’ont pas accès au crédit bancaire » ; Le Soir ; 05/10/2017 ; page 33

Alumni ICHEC, Isabelle Philippe succède à Bernard Horenbeek à la tête du Crédal, après 16 années de service au sein de la coopérative. En tant que nouvelle directrice, elle entend remettre de l’humain dans la finance et développer davantage l’entrepreneuriat qui change le monde.

« Le visage de la fusion des courtiers » ; La Libre Immo ; 05/10/2017 ; page 2

*

« Sébastien Bequet, responsable de C&W Luxembourg » ; Le Soir Immo ; 05/10/2017 ; page 2

Sébastien Bequet vient d’être nommé à la tête de Cushman & Wakefield Luxembourg. Après une carrière de près de 14 ans chez le géant de l’immobilier, il entend profiter de sa nouvelle position pour redynamiser l’antenne luxembourgeoise du groupe. Un nouveau challenge pour le détenteur d’une licence en Sciences commerciales de l’ICHEC.

« Améline Fonteyn, HR-directeur bij Sonova » ; HR Square web ; 06/10/2017

Amélie Fonteyn est titulaire d’un diplôme en Sciences politiques obtenu à l’UCL, qu’elle a complété par un Master en management des ressources humaines à l’ICHEC. Au terme d’un parcours varié, elle devient aujourd’hui directrice des ressources humaines chez Sonova.

***

Les articles de fond :

« Sources et données S.V.P. » ; La Libre Entreprise ; 30/09/2017 ; page 11

Étienne Cuvelier, chargé de cours à l’ICHEC, signe un plaidoyer en faveur d’un enseignement de la vérifiabilité par les sources et le support de données, deux exigences directement issues de la publication scientifique. Cette réflexion intervient à l’heure où se multiplient les supports d’information, et où la traçabilité des sources est de plus en plus complexe.

S’il ne fallait en retenir qu’une phrase : « Plus largement, la vérifiabilité par les sources et le support de données seraient bénéfiques à nos démocraties pour lesquelles l’irrationalité est un danger. Orwell l’avait bien compris et prêtait à Big Brother le slogan « l’ignorance c’est la force » et en démontrant les dangers d’une société où règne la non-vérifiabilité des faits ».

« Nouvelles technologies, top ou flop ? » ; Deuzio ; 23/10/2017 ; pages 10-11

À l’heure où les nouvelles technologies envahissent la vie quotidienne à une vitesse rarement égalée, il est de plus en plus difficile de prendre du recul afin de séparer les innovations indispensables des gadgets superflus. L’article s’interroge sur les raisons du succès de certaines technologies. Marie-Isabelle Muninger, professeur de Marketing à l’ICHEC, donne son point de vue et avance notamment le temps que mettent les nouvelles technologies à s’installer. Cependant, s’il est compliqué de prédire l’avenir, il existe néanmoins des techniques pour anticiper le succès d’une innovation.

S’il ne fallait en retenir qu’une phrase : « On peut faire une étude de marché, mais c’est très coûteux et il y a un risque d’échec. On peut alors utiliser le modèle lean start-up ou test and learn. Cette deuxième technique consiste à créer une version bêta qui ne dispose pas encore de toutes les fonctionnalités du produit. Et de se baser ensuite sur le retour des consommateurs. »

Multimédia :

« Qui est Matthias Mazur ? » ; On n’est pas des pigeons – RTBF ; 26/10/2017

Matthias Mazur se présente comme un jeune entrepreneur à succès, qui propose des formations en ligne en entrepreneuriat et marketing à des tarifs très élevés. Trop élevés peut-être pour sembler honnêtes… L’équipe de l’émission « On n’est pas des pigeons » de la RTBF a décidé d’enquêter sur le personnage, ses méthodes et le contenu des formations proposées. Plusieurs experts interviennent dans le cadre du reportage. Parmi ceux-ci Xavier De Poorter, directeur-fondateur d'ICHEC-PME.

Lien vers la vidéo : https://goo.gl/AUgWe9

***